top of page

3 clés pour traverser les tempêtes émotionnelles

Dernière mise à jour : 19 oct. 2023

Je vous partage dans cet article 3 étapes pour garder le cap lorsque vous avez le vague à l’âme.

Emotion

La vie est un long fleuve tranquille….. ou pas !



Bien sûr que nous aspirons tous à une vie calme, paisible, sans anicroches. Une vie pleine de joie, de rires, de sensations agréables, de paillettes et de licornes.

Bon ok, là ça m’appartient ^^


Mais la vie, c’est comme la mer :


A certains moments, elle est chaude et calme, parfois la nature se déchaine créant des tempêtes aux vagues immenses.

Alors, nous nous retrouvons sur notre bateau avec l’impression d’être sur un radeau face à un mur d’eau de 6 mètres !


Nous y voilà !

vous allez apprendre comment garder le cap dans les moments difficiles




01. Accepter et accueillir


" Ok, elle est gentille Amélie, mais je n’aime pas vivre

les émotions négatives. C’est dur et ça fait mal ! "


Tout d’abord, je préfère parler d’émotions agréables ou désagréables à vivre.

En soi, une émotion est neutre. C'est une information nerveuse et électrique qui nous délivre un message.

" nous y reviendrons plus loin ! "


Qualifier une émotion de positive ou négative revient à l’étiqueter et sous-entend qu’il y a des émotions convenables et d’autres pas.

Ce qui peut entrainer de la culpabilité à ressentir des émotions comme la colère ou la peur.


C’est FAUX.


" Ressentir des émotions, c’est tout simplement être humain ! Accepter ses émotions et les accueillir, c’est reconnaître son humanité ! "

Acceptez que :

  • Nous sommes constitués d’ombre et de lumière

  • Certains jours sont plus faciles que d’autres

  • Des situations ou des personnes viennent nous bouleverser

  • La vulnérabilité n’est pas une faiblesse

Plus vous cherchez à réprimer vos émotions, plus vous les renforcez !

Par la même occasion, vous renforcez vos croyances, vos blessures et vous risquez même de fragiliser votre corps car :


" ce qui ne s’exprime pas s’imprime, c’est ainsi que l’on peut déclencher la mal-a-dit ! "


02. Temporiser les dificultés


Lorsque vous êtes dans l’émotion, c’est tout le système nerveux qui s’emballe.

Le cerveau répond à une situation notamment par la production d’hormones qui vont modifier le fonctionnement corporel :

  • respiration

  • suée

  • crispation

  • excitation….

Alors,

quelle solution pour récupérer plus facilement ?


Reprendre les rênes de son mental, replacer le cerveau comme un exécutant et non plus comme un dirigeant.

Il s’agit donc de mettre de la conscience et de revenir dans son corps plutôt que de se laisser embarquer dans les tribulations de son mental.


" Exit le hamster qui galope dans sa roue et je reprends la barre de mon bateau ! "

C’est vous le commandant

et vous décidez de la direction .


Pour revenir dans son corps, rien de mieux que la respiration.

En respirant, vous agissez directement sur votre système nerveux, sur votre fonction cardiaque etc.….


Dans un premier temps, vous pouvez simplement poser vos mains sur votre ventre, le gonfler à l’inspiration puis le dégonfler à l’expiration ( tel un ballon de baudruche).

Vous pouvez accentuer consciemment les va-et-vient pour vous aider.


La cohérence cardiaque est une alternative très intéressante également.

J’encourage les profils " hyper" (HPI et hypersensibles) à programmer une expiration plus longue que l’inspiration pour favoriser le circuit de la récupération.

Je donne les explications dans mon article :


D’autres techniques peuvent tout à fait vous aider :

  • Les exercices favorisant l’activité du cerveau gauche : décompter/ additionner/ multiplier….

Ou résoudre des équations pour ceux que ça intéresse^^.

  • Epeler un mot /une phrase… A vous d’adapter au niveau de chacun

  • Le tapping avec l’EFT notamment

  • Les circuits d’acupression

  • Le sport, la marche. Rien de mieux pour lâcher sa colère que de taper dans un punchingball ( pas sur le voisin ok ?). En quelques secondes, vous aurez évacué la tension et pourrez revenir au calme

  • L’auto-massage

  • Les fleurs de Bach


Pour certains, rien de mieux que d’aller se réfugier quelques instants par la visualisation dans son endroit ressource : un lieu réel ou imaginaire où tout est calme et paisible, où vous vous sentirez en sécurité…

Le cerveau ne fait pas la différence entre ce que vous vivez vraiment et ce que vous imaginez.


Si vous vous projetez dans ce lieu agréable,

il se détendra et votre corps avec !



03. Décoder les messages


Une fois le calme revenu, vous pouvez alors prendre un temps (lorsque vous serez pleinement disponible) pour revenir sur ce qui s’est passé.

Si vous tentez de le faire en étant encore dans l’émotion, votre analyse sera troublée, voir faussée.

" Comme je l’ai mentionné précédemment, les émotions viennent nous délivrer un message ! "

Elles nous parlent de nos besoins qui ne sont pas satisfaits (émotions désagréables) et qui sont comblés ( la joie par exemple).


Posez-vous alors quelques questions :

  • Quelle(s) émotion(s) ai-je ressenti ? Et oui, pas si simple de mettre des mots sur des ressentis.

  • Quelle(s) sensation(s) cela a-t-il provoqué en moi ?

Crispation musculaire, larme, douleurs, étouffement ou au contrainte sensation de légèreté, rire et bonne humeur.

  • La température de votre corps a peut-être été modifiée : chair de poule, suée.

  • Votre rythme cardiaque aussi certainement, mais vous conviendrez que les palpitations ressenties lors d’un rdv amoureux sont bien différentes de celles vécues lors d’une peur terrible !

A vous d’apprécier cela et de mettre de la conscience dessus.


Qu’est ce qui a provoqué ces sensations en moi :

  • personne

  • lieu

  • situation….


Est-ce que cela me rappelle une situation similaire vécue dans le passé ?

Si oui :

  • que s’était-il joué pour moi ?

  • Quel lien puis-je faire ? (en relation avec l’émotion déclenchée)

  • Comment ai-je réussi à sortir de cet état ?

  • Qu’est ce qui m’a soulagé.e ?

Ces quelques premières questions vous donneront des pistes pour identifier et reconnaitre plus rapidement les émotions lorsqu’elles se présentent.

Et ce, dans le but de ne pas les laisser s’installer, mais de les laisser vous traverser.


Enfin, reconnaitre les situations perturbatrices vous permettra de mettre en place ce qu’il faut pour les éviter ou les devancer dans la mesure du possible.

" Je vous rappelle qu’il n’est pas possible d’assommer son chef à coup de pelle pour ne plus être agacé.e ! "

Mais il sera toujours possible de se préparer mentalement pour rester ZEN à son contact ! ;)



 

Voilà, je vous ai partagé ces trois précieuses clés pour naviguer plus sereinement dans cet océan qu'est la vie.

Toutefois, si vous ressentez le besoins d'être accompagné.e

pour traverser certains passages trop difficiles pour vous seul,

Je demeure à votre disposition.






Cœurdialement

Am&lie






 


66 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page