top of page

5 questions à se poser pour faire un choix aligné



Est ce que je fais le bon choix ?

Quelle est la bonne décision ?

Comment choisir ?


Argggg, et voilà, c'est reparti : 1000 et 1 questions qui arrivent dans votre joli cerveau face à cette décision que vous devez prendre !

Nous sommes tous passés par là et cela peut devenir un vrai casse tête.


Les raisons qui nous empêchent de faire un choix sont multiples :

  • Peur de se tromper

  • Peur de décevoir

  • Peur d'être ridicule

  • Peur de l'inconnu aussi

Oui, le fait de choisir fait peur !

Sans compter que notre mental a cette fâcheuse tendance à se projeter sur les scénarii catastrophes plutôt que les issues bienheureuses.


Lorsque que nous sommes confrontés au choix, nous aimerions trouver la solution idéale, parfaite. Mais, comme dirait Otis :

" Vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation. "

C'est comme ça et il nous faut l'accepter !

Le meilleur choix sera celui qui sera le plus ajusté pour vous à l'instant T.

 

Alors, quelles sont les 5 questions à se poser avant de prendre une décision ?


01. Quels sont les véritables enjeux ?


Quand nous sommes confrontés à un choix difficile, l'émotionnel s'en mêle. Prendre une décision sous le dictat des émotions est généralement risqué puisque notre vision de la réalité est brouillée.


" La première chose à faire est donc de relativiser les événements, prendre du recul et dézoomer. "


Posez vous la question du véritable risque de chaque alternative potentielle.

En prenant ce temps, vous vous rendrez compte qu'il y a rarement un risque irrémédiable.

Rappelez vous aussi l'impermanence des choses. Rien ne dure vraiment et une situation peut être complétement différente entre le moment où vous devez prendre votre décision et six mois après!

Vous pourrez vous réajustez en temps voulu.

Vous avez également le droit de changer d'avis dans quelques temps si besoin.


02. Comment puis je mettre mon mental à contribution ?


Car le mental, dans sa version positive est un formidable levier. Il nous sert à analyser, structurer, conceptualiser.

Ainsi afin de retirer la charge que procurent les ruminations, vous pouvez tout a fait :

  1. faire une liste des différentes options qui se présentent à vous (même celles qui font très très peur ou qui paraissent insensées!) et des différentes conséquences.

  2. notez les risques que vous encourrez réellement.

  3. notez toutes les issues favorables (même celles qui paraissent inatteignables).

Posez les choses vous permettra d'évaluer plus raisonnablement les risques et les bénéfices. Vous pourrez regrouper vos idées, vos freins et ainsi considérer ce qui est acceptable ou non pour vous.


03. Quel est mon véritable objectif ?


Encore une fois, les décisions prises sous le coup de la réaction ne sont pas souvent pas les bonnes.

Lorsque nous sommes en colère, que nous ressentons de la tristesse ou encore de la peur, c'est notre égo qui veut reprendre le contrôle pour nous éviter de souffrir. Ok, cela vous soulagera sur l'instant, mais généralement pas dans la durée.

" En vous reliant à votre véritable envie, à votre objectif, il vous sera plus facile d'envisager les choses sous un autre angle ! "


Un déménagement, une rupture, un changement de poste.... Vous trouverez des centaines de raisons qui vous pousseront à rester dans votre "zone de confort" . Vous n'en pouvez plus de vos conditions de travail, de votre vie sentimentale ou de votre logement, mais malgré tout, face à la peur du changement vous hésitez :

  • Et si je ne trouve pas de logement, de travail, que la région ne me plaît pas, que je ne connais personne....

  • Ma vie amoureuse n'est pas trépidante mais c'est mieux que d'être seul.e en rentrant, je ne mérite sûrement pas mieux, de toute façon ça se passe toujours de la même façon.

  • Mon travail ne me plaît pas, mais j'ai mon salaire, mes horaires, mes collègues, mes RTT

L'égo sait trouver des arguments tenaces ! ^^


Bref..... Dans ces moments de doutes, rappelez vous votre motivation initiale, votre objectif de vie : être heureux, épanoui, apaisé....

Rappelez vous aussi tous les bénéfices du changement suite à votre prise de décision.


" Vous raccrochez à votre POURQUOI sera une aide précieuse pour choisir la meilleure option pour vous. "


04. Qu'est ce que je ressens ?


J'entends par là, quel est mon ressenti corporel.

On dit que le corps sait bien avant notre mental !!!

Malheureusement, dans notre société actuelle, nous nous sommes beaucoup coupés de ce dernier.


" Le meilleur moyen est de prendre un temps pour vous, de vous détendre et de porter votre attention sur l'espace de votre cœur. "


En conscience sur vos ressentis, imaginez vous vivre la situation avec votre solution n°1. Que ressentez vous ?

  • Est ce que le pouls s'accélère?

  • Est ce que l'espace se referme, ou au contraire s'expanse ?

  • Est ce léger ou plombant ?

Refaites le même procédé avec votre alternative n°2.

Je vous invite à réaliser cet exercice avec maximum 3 alternatives que vous aurez retenues suite aux étapes précédentes. Car avec plus, cela risque de devenir confus.


05. Que dit mon intuition ?

Mathématicien, Physicien, Scientifique (1854 - 1912)


L'intuition, c'est cette part de nous qui sait, sans raisons tangibles.

Je suis certaine qu'il vous est déjà arrivé a postériori d'un évènement de vous dire " j'aurai dû m'écouter, je le sentais".

Evidement, lorsqu'une situation présente un enjeu considérable, nous avons du mal à nous mettre à l'écoute de notre intuition.

Et pourtant, lorsque nous arrivons à faire taire nos peurs et nos doutes, nous pouvons contacter cet espace en nous qui a déjà les solutions.


" Là aussi, créez un espace pour vous dans lequel vous ne serez pas dérangé. Détendez vous et posez l'intention de recevoir la meilleure réponse pour vous à votre problématique. Accueillez. "



La prise de décision est acte responsable.

Cela implique de se positionner et d'être prêt à assumer les conséquences (agréables ou non) de son choix.

Ne pas choisir, peut aussi être un choix.

N'hésitez pas à en parler à des personnes de votre entourage (famille, amis, thérapeute)

Gardez cependant à l'esprit que même si elles sont bienveillantes à votre égard, elles ont elles aussi leur propre limite pour évaluer la situation. Mais elles pourront vous aider à envisager des solutions nouvelles.


La vraie décision vous appartient totalement et c'est formidable car c'est une superbe occasion de grandir !


" Il ne faut pas confondre le courage et l'absence de peur.

Etre courageux, c'est avoir peur mais oser quand même ! "

Agissez en suivant votre cœur.


Coeurdialement,

Am&lie


PS : pour ceux qui avaient la ref' Monologue d'otis - YouTube


61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page